CDD : 3 embauches sur 4 se font chez un ancien employeur (étude sur la réembauche)

Publié le 22 Jan. 2016
thématiques :
Type de contenu
  • Actualité

La majorité des embauches en contrats courts se font chez un ancien employeur.

C'est l'enseignement de l'étude réalisée par Hélène Benghalem, doctorante à l'Unédic, rattachée au laboratoire du CREST. Elle s'intéresse à la réembauche, c'est-à-dire la situation où un salarié est embauché par un ancien employeur. Ces travaux, effectués sur la base des contrats de travail renseignés dans le Fichier national des allocataires (données Unédic/Pôle emploi), portent sur les embauches hors intérim.

La réembauche est devenue le mode de recrutement le plus courant.

En 2012, plus de deux-tiers des embauches hors intérim se font chez un ancien employeur (69% des embauches). La part des réembauches parmi les embauches hors intérim a connu une nette augmentation ces dernières années (46% en 1995).

De plus, 1 embauche sur 2 a lieu chez le dernier employeur (49%), soit 71% des réembauches.

La réembauche est une pratique caractéristique des contrats courts.

Parmi les embauches en CDD, 75% sont des réembauches. Cette part est plus élevée parmi les contrats courts : 84% des embauches en CDD de 1 mois ou moins ont lieu avec un ancien employeur. Pour les contrats de plus d'un mois, le recours à la réembauche est moins élevé (38%).

Un phénomène qui se diffuse à des secteurs non concernés par le CDD d'usage.

Depuis 2000, la réembauche connaît une forte progression parmi les secteurs non concernés par le CDD d'usage, en particulier dans l'hébergement médico-social, le commerce de détail, l'administration publique, les activités pour la santé humaine (hôpitaux…), et les services relatifs aux bâtiments (entretien, nettoyage, aménagement paysager…).

En revanche, la part de la réembauche augmente peu dans les secteurs concernés par les CDD d'usage, bien qu'ils représentent aujourd'hui 60% de la réembauche.

Une pratique répandue mais concentrée sur peu de personnes.

Dans l’ensemble, 38% des personnes embauchées en 2012 ont connu au moins une réembauche au cours de l'année. Cependant, 3% des personnes embauchées constituent la moitié de la réeembauche.

La réembauche représente un faible volume de travail, entre 3% et 5% de l'ensemble des heures de travail effectuées en 2012, car elle est essentiellement réalisée en contrats courts.

⇒ En savoir plus sur l'auteur : Hélène Benghalem, doctorante Unédic - CREST