Prévision financière de l’Assurance chômage (janvier 2013)

Publié le 14 Jan. 2013
Type de contenu
  • Communiqué de presse

Le 14 janvier 2013, le Bureau de l’Unédic a validé une nouvelle prévision d’équilibre financier de l’Assurance chômage pour 2013. Suite à la révision des anticipations de croissance pour l’année 2013, + 0,1 % selon le Consensus des économistes de décembre 2012 au lieu de + 0,5 % en août, cette prévision anticipe une dégradation plus prononcée de la situation financière de l’Assurance chômage en 2013.

Des estimations financières confirmées pour l’année 2012

La situation financière de l’Assurance chômage fin 2012 devrait être proche de ce qui a été prévu en septembre 2012. Son déficit s’élèverait à – 2,7 Mds d’€ pour 2012, portant sa dette à 13,8 Mds d’€.

La masse salariale progresserait moins que prévu (+ 2,2% au lieu de + 2,4%) du fait d’un ralentissement de la progression des salaires. Les recettes de l’Assurance chômage seraient ainsi légèrement plus faibles qu’anticipé en septembre (- 80 millions d’€ de recettes). La montée du chômage sur la fin de l’année étant plus élevée qu’attendu, le potentiel indemnisable croîtrait de 322 400 personnes sur l’ensemble de l’année, contre 234 400 prévus en septembre 2012.

Par conséquent, la variation du chômage indemnisé serait de + 112 700, soit + 40 800 personnes de plus qu’anticipé précédemment. Cette augmentation du chômage indemnisé, concentrée sur la fin de l’année, n’a donc pas eu d’impact sur les dépenses de 2012.

L’Unédic revoit à la hausse sa prévision du chômage indemnisé pour 2013

Compte tenu des perspectives de croissance, la baisse de l’emploi affilié à l’Assurance chômage serait de - 174 000 emplois en 2013 ; combinée à une moindre progression des salaires, la masse salariale ralentirait de manière significative, ce qui entraîne une révision à la baisse des prévisions de contributions à l’Assurance chômage.

Le nombre de chômeurs indemnisés augmenterait de + 89 600 au cours de l’année. L’accélération du chômage indemnisé constatée fin 2012 pèserait pleinement sur les dépenses d’indemnisation dès début 2013.

Le déficit de l’Assurance chômage en 2013 atteindrait – 5,0 Mds d’€ et contribuerait à une dette de 18,6 Mds d’€ à fin 2013.