Prévision financière de l'Assurance chômage (septembre 2012)

Publié le 12 sep. 2012
thématiques :
Type de contenu
  • Communiqué de presse

Le 12 septembre 2012, le Bureau de l’Unédic a approuvé une nouvelle prévision d’équilibre financier de l’Assurance chômage pour les années 2012 et 2013. Cette prévision se fonde sur le Consensus des économistes et retient des hypothèses de croissance révisées à la baisse par rapport à la prévision du 6 mai 2012 : +0,1 % pour 2012 et 0,5 % pour 2013.

Des perspectives confirmées pour les années 2012 et 2013

Par rapport aux précédentes prévisions, l’Unédic anticipe davantage de destructions d’emploi affilié à l’Assurance chômage pour l’année 2012 : -87 300 postes (-74 000 postes selon les prévisions de mai 2012). L’augmentation de la masse salariale ralentirait à +2,4% en 2012 après une hausse de +3,6% en 2011. Les recettes de l’Assurance chômage atteindraient +32,6 Mds d’€ en 2012, comme prévu par l’exercice d’équilibre financier de mai 2012.

Le nombre de chômeurs indemnisés en 2012 augmenterait de +71 900.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (demandeurs d’emploi sans emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi) augmenterait en 2012 de +235 000 inscrits. Le nombre de demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (Catégories B et C) augmenterait de 72 400 personnes.

Le déficit de l’Assurance chômage s’élèverait à -2,6 Mds d’€ en 2012, portant le déficit cumulé à-13,6 Mds d’€.

Les dépenses d’indemnisation atteindraient 35,2 Mds d’€, soit 400 millions d’€ de moins qu’anticipé en mai 2012, pour un effectif indemnisé très proche de celui de la prévision précédente. La légère réduction des dépenses est due à une progression plus tardive dans l’année du nombre de chômeurs indemnisés en 2012.

En mai 2012, le déficit était estimé à -3,0 Mds d’€  pour 2012 et la dette cumulée à 14,1 Mds d’€ .

Pour l’année 2013

Les perspectives de croissance sont détériorées par rapport aux hypothèses retenues lors de l’exercice précédent d’équilibre financier.

92 100 postes affiliés à l’Assurance chômage seraient supprimés en 2013 (-17 000 postes selon les prévisions de mai 2012). Pénalisée par le recul de l’emploi, la progression de la masse salariale ralentit à +1,5% et les recettes de l’Assurance chômage s’élèveraient donc à 33,1 Mds d’€ (33,2 Mds d’€ selon les prévisions de mai 2012).

En 2013, la hausse des demandeurs d’emploi en catégorie A ralentirait, en particulier en seconde moitié d’année : le nombre d’inscrits en catégorie A croitrait de +124 700 en 2013.

Ce ralentissement serait dû en premier lieu à une reprise progressive de l’activité, mais également aux effets escomptés des mesures récemment annoncées par le gouvernement concernant l’élargissement des possibilités de départ à la retraite et les emplois d’avenir. Le chômage indemnisé augmenterait de +7 200 personnes en 2013 (+9 300 selon les prévisions de mai 2012). Les dépenses de l’Assurance chômage s’élèveraient à 37,2 Mds d’€ pour l’année 2013 (37,3 Mds d’€ selon les prévisions de mai 2012).

Le déficit de l’Assurance chômage en 2013 atteindrait -4,1 Mds d’€ , ce qui participe à un déficit cumulé de -17,7 Mds d’€  à fin 2013.

En mai 2012, le déficit annuel pour 2013 était estimé à -4,0 Mds d’€  pour un déficit cumulé de -18,21 Mds d’€  fin 2013.