Protection sociale du demandeur d'emploi

Publié le 01 jui. 2016
thématiques :

Maladie, maternité, invalidité, décès : même s’ils sont au chômage, les allocataires de l’Assurance chômage conservent une protection sociale. Par ailleurs, ils continuent d’acquérir des trimestres pour leur retraite.

L'assurance maladie, maternité, invalidité ou décès

L’assurance en cas de maladie (la couverture de base maladie), maternité, invalidité ou décès est maintenue pendant toute la durée d’indemnisation, dans les conditions du régime dont la personne a bénéficié en tant qu’assuré, avant la perte de son emploi ou dans le cadre de la Couverture Maladie Universelle (CMU).

Cette protection peut être complétée par l’assurance complémentaire santé et prévoyance qui était garantie par son dernier employeur, ou par un contrat souscrit à titre personnel avant la perte de l’emploi.

Pour en savoir plus, consulter le site ameli.fr 

Pour la retraite, les périodes indemnisées par l’Assurance chômage sont prises en compte.

Les périodes d’indemnisation sont prises en compte pour le régime de base de l’assurance vieillesse. 50 jours de chômage indemnisé valident 1 trimestre, dans la limite de 4 trimestres par an.

Des points de retraite complémentaire sont aussi accordés aux demandeurs d’emploi indemnisés qui ont cotisé à certaines caisses de retraite complémentaire.

Les points de retraite sont financés par les caisses de retraite complémentaire et par le régime d’assurance chômage pour les allocations d’assurance chômage. Les allocataires de l’Assurance chômage participent à ce financement : une participation de 3 % calculée sur le salaire de référence servant au calcul de leur allocation de chômage est prélevée par Pôle emploi. Ce prélèvement ne peut aboutir à verser une allocation d’un montant inférieur à celui de l’allocation minimale (28,67 € depuis le 1er juillet 2015).

A noter : Les périodes de différé d’indemnisation ou de délai d’attente ne permettent pas l’acquisition de points de retraite complémentaire.

Le salaire pris en compte pour valider les trimestres au régime de base et à la retraite complémentaire est le salaire journalier de référence qui a servi pour calculer l’allocation chômage. 

Pour en savoir plus, consultez le site de l'Agirc-Arrco