Assurance chômage, comment ça marche ?

Qui bénéficie des allocations chômage ?

L’Assurance chômage protège les travailleurs salariés contre la perte d’un revenu en cas de chômage. Elle leur permet de bénéficier d’une allocation et de continuer à cumuler des points pour la retraite même s’ils ont perdu leur emploi.

Une assurance obligatoire pour les salariés du privé

L’Assurance chômage a été fondée en 1958 par les organisations patronales et les syndicats de salariés, qui ont décidé de mettre en place ensemble un système de protection sociale pour les salariés privés d’emploi.

Cette assurance est obligatoire pour tous les salariés qui ont un contrat de travail avec une entreprise du secteur privé, y compris ceux qui travaillent en intérim ou qui sont en portage salarial.

C'est l'employeur qui réalise l'affiliation de ses salariés à l'Assurance chômage, par le biais de la déclaration préalable à l'embauche. Ainsi, la couverture se met en place en même temps que l’embauche ; puis la cotisation est prélevée automatiquement sur le salaire.

Pour les salariés du secteur public, les contractuels notamment, deux situations sont possibles :

  • ou bien l’employeur public a fait le choix d’adhérer à l’Assurance chômage,
  • ou bien il gère directement toute l’indemnisation chômage de ses anciens agents.

Dans les deux cas, si l’on se retrouve au chômage, les règles de calcul de l’allocation seront identiques.

Pour être indemnisé, il faut avoir travaillé au moins 4 mois

Quand on a cotisé à l’Assurance chômage, cela donne droit à des allocations en cas de chômage tout en continuant d'acquérir des trimestres pour sa retraite complémentaire même si l’on n’a plus d’emploi.

Les intermittents du spectacle disposent de règles d’indemnisation particulières. Les habitants de Mayotte ont aussi un système d'assurance chômage spécifique.

Pour être indemnisé, il faut aussi s’inscrire à Pôle emploi et remplir un certain nombre de conditions pour recevoir une allocation. Parmi celles-ci : avoir perdu involontairement son emploi, avoir travaillé au moins 4 mois en tant que salarié au cours des 28 derniers mois et résider en France métropolitaine, dans un département d'outre-mer ou bien dans une collectivité d'outre-mer concernée par ce régime.

Votre avis nous intéresse

Cette information vous est-elle utile ?
Pourquoi cette information ne vous a pas été utile ?