Vous êtes employeur

Quelles contributions chômage dois-je payer pour mes salariés ?

En tant qu’employeur, vous devez verser des contributions pour assurer vos salariés en cas de chômage. Retrouvez l’essentiel des informations sur le montant et la base de calcul des contributions d’assurance chômage.

Vous versez 4,05 % du salaire brut plafonné pour tous vos salariés

Pour chaque mois de salaire, vous devez verser une contribution d’un montant total de 4,05 % du salaire brut.

Surcontribution de 0,5 % pour salariés dockers occasionnels et les intermittents du spectacle en CDD d’usage

À compter du 1er janvier 2020, le montant est majoré de 0,5 % du salaire brut pour les salariés dockers occasionnels et les intermittents du spectacle en CDD d’usage d’une durée inférieure ou égale à 3 mois. Le taux de contribution pour les salariés dockers occasionnels en CDD d'usage est de 4,55 % et celui des intermittents du spectacle en CDD d'usage de 11,95 %.

Le plafond des salaires soumis à contributions est de 13 712 € par mois en 2020 (4 fois le plafond mensuel de la sécurité sociale).

Depuis le 1er janvier 2018, les taux et le plafond applicables sont ceux en vigueur au cours de la période d’emploi, quelle que soit la date de versement de la rémunération.

En principe, vous devez payer ces contributions pour tous vos salariés mais il existe quelques dispositifs d’exonération. Sous certaines conditions, ces dispositifs permettent de bénéficier d'une exonération totale ou partielle de vos contributions patronales d'assurance chômage.

À Mayotte

Le taux des contributions d'assurance chômage est différent à Mayotte.

En savoir plus

Taxe forfaitaire de 10 € sur les CDD d’usages (CDDU)

Afin de limiter le recours aux contrats d’un jour ou de quelques jours, une taxe forfaitaire de 10 € est due par les employeurs pour chaque CDDU conclu à compter du 1er janvier 2020.

Cette taxe forfaitaire de 10 € est due par :

  • les employeurs affiliés à titre obligatoire au régime d’assurance chômage ;
  • les employeur publics en adhésion révocable et irrévocable.

Il existe néanmoins des exceptions.

En savoir plus sur la taxe forfaitaire de 10 € appliquée aux CDDU.

Contribution des salariés en contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Si certains de vos salariés adhèrent au contrat de sécurisation professionnelle (CSP) après un licenciement économique, vous devez acquitter également une contribution spécifique pour le financement de ce dispositif.

Contribution des intermittents du spectacle

Pour les salariés intermittents du spectacle, le taux de cotisation est composé de deux taux : le taux de contribution de droit commun (4,05 %) et un taux de contribution spécifique au titre du financement de l'indemnisation des intermittents du spectacle (7,40 %, dont 2,40 % à la charge du salarié).

  Contribution générale
Salariés 4,05 %
Intermittents du spectacle

11,45 %
(dont 7,4 % pour financement spécifique)

Intermittents du spectacle en CDD d'usage de 3 mois ou moins

11,95 %
(dont 7,4 % pour financement spécifique)

Le paiement des contributions chômage en pratique

Vos contributions d'assurance chômage sont dues à la même date que les cotisations de sécurité sociale :

  • pour les entreprises de 1 à 10 salariés qui choisissent le paiement trimestriel : le 15 du mois suivant la fin du trimestre civil au titre duquel les cotisations et contributions sont dues ;
  • pour les entreprises de 1 à 49 salariés : le 15 du mois suivant la période d'emploi au titre de laquelle les cotisations et contributions sont dues (paiement mensuel) ;
  • pour les entreprises d’au moins 50 salariés : le 5 du mois suivant (paiement mensuel) ou le 15 du mois suivant la période d'emploi au titre de laquelle les cotisations et contributions sont dues.

Vous versez les contributions d'assurance chômage en même temps que les cotisations de sécurité sociale, à l’organisme de recouvrement compétent pour l’établissement dont dépendent vos salariés : l’Urssaf, la caisse de mutualité sociale agricole, la caisse générale de sécurité sociale par exemple.

Exceptions

Pour les salariés expatriés en dehors de l’Union européenne et les intermittents du spectacle, c’est Pôle emploi services qui assure la collecte des contributions d'assurance chômage.

Pour plus d'informations

Une question complémentaire ? Votre organisme de recouvrement dispose des informations pour vous renseigner.

Votre avis nous intéresse

Cette information vous est-elle utile ?
Pourquoi cette information ne vous a pas été utile ?