Rapports annuels

Rapport d’activité 2018 : l’Unédic au service de la gestion et de la décision

Dans son rapport d'activité 2018, l'Unédic met en perspective les événements qui ont rythmé les derniers mois : nouvelle donne réglementaire et financière suite à la mise en œuvre de la loi Avenir professionnel et ouverture de négociations à l’automne 2018, quelques mois après l’entrée en vigueur de la précédente convention d’Assurance chômage.

Depuis 60 ans, l’utilité sociale de l’Assurance chômage s’exerce auprès des demandeurs d’emploi à travers un revenu de remplacement en fonction de leur ancien salaire afin de leur permettre de continuer à faire face aux dépenses de leur foyer pendant qu’ils cherchent à retrouver un emploi.

Son gestionnaire, l’Unédic, veille à ce que les règles de l’Assurance chômage soient en conformité avec la réalité des trajectoires des demandeurs d’emploi. Cela en garantissant le financement du système de manière pérenne et en s’assurant de la performance du dispositif de versement des allocations. Pour ce faire, l’Unédic s’appuie sur l’engagement de ses collaborateurs, mobilisés au service des partenaires sociaux.

Au sommaire du rapport 2018

  • Événement : l’Assurance-chômage post-réforme
  • Repères : l’utilité sociale de l’Assurance-chômage
  • Au quotidien : au service de la gestion et de la décision

Regards croisés, « L’Unédic est une vigie constructive et attentive »

En ouverture du rapport, Patricia Ferrand, présidente de l’Unédic (CFDT) et Eric Le Jaouen son vice-président (Medef) reviennent sur les réformes de l’Assurance chômage et les négociations paritaires du régime des 18 derniers mois.

Extrait de l’interview croisée 

Patricia Ferrand : « L’Unédic a su démontrer sa capacité à accompagner et à faciliter le dialogue social, en créant les conditions d’un débat éclairé dans la société. Les partenaires sociaux ne sont pas parvenus à un accord, mais l’ensemble des travaux préparatoires fournis par l’Unédic a été essentiel. C’est une véritable valeur ajoutée dont je peux dire qu’on ne bénéficie pas dans toutes les négociations nationales interprofessionnelles.

Le travail de l’Unédic a ainsi facilité le diagnostic et les réflexions des partenaires sociaux. Son expertise sur le champ particulier du chômage indemnisé, qui est peu connu des autres acteurs du service public de l’emploi, la robustesse de son approche du marché du travail, construite sur soixante années d’expérience et reconnue par tous, sont une force. Pour les négociateurs de la convention d’Assurance chômage comme pour les gestionnaires du régime que nous sommes, le bilan de son action en 2018 et sur le premier semestre 2019, est extrêmement positif. Et ce dans l’ensemble de l’écosystème institutionnel de l’emploi et du chômage. (…)

L’un des fondamentaux de l’Assurance chômage, qui demeure, c’est celui voulu par les partenaires sociaux sur le retour à l’emploi qui implique, pour les personnes, non seulement une sécurisation financière par un revenu de remplacement, mais aussi l’accompagnement, par des conseillers qualifiés, des personnes les plus en difficultés pour retrouver un emploi. C’est ce qui conditionne l’implication de l’Unédic dans la négociation de la convention tripartite sur mandat des partenaires sociaux et légitime sa place dans la gouvernance de Pôle emploi. En ce sens, l’Unédic est une vigie attentive et constructive. »

Eric Le Jaouen : « Je partage tout à fait ce qui est dit. L’année 2018 et le début de 2019 ont mis en lumière les qualités intrinsèques de l’Unédic : objectivité, neutralité, transparence, pédagogie, et ce malgré la complexité des situations à analyser. L’Unédic a permis le partage de diagnostic entre les organisations gestionnaires et promu un point de vue indépendant dans le débat public. Sur le plan strict de la gestion financière du régime d’Assurance chômage, notons qu’il n’y a pas eu en 2018 de fléchissement sur la rigueur, et ce, en dépit de la forte mobilisation des équipes sur tous les sujets techniques des négociations. La barre a été tenue. »

Patricia Ferrand, présidente de l'Unédic et Eric Le Jaouen, vice-président de l'Unédic
Patricia Ferrand, présidente de l'Unédic et Eric LeJaouen, vice-président de l'Unédic - Source : www.unedic.org - Unédic

Paroles d’experts de l’Unédic et de la sphère sociale

Dans son édition 2018, le rapport d’activité propose, au gré des pages, une immersion parmi les équipes de l’Unédic. Il met ainsi en lumière les multiples corps d’expertises a domo au travers d’ entretiens et d’interviews des femmes et des hommes qui font l’Unédic au quotidien. L’Unédic a souhaité également recueillir la parole de deux experts de la sphère sociale. Ainsi, l’économiste Jacques Freyssinet, spécialiste de l’emploi et du chômage, partage sa lecture de l’évolution de l’Assurance chômage : depuis sa création en 1958, après la loi Avenir professionnel de 2018 et à l’heure actuelle au regard des situations passées. Le sociologue du chômage Didier Demazière documente quant à lui le vécu de l’indemnisation par les demandeurs d’emploi, celle-ci se révélant comme vecteur d’inclusion au monde du travail et moteur de la recherche d’emploi.

Ne manquez pas nos publications

Recevez une alerte par email à chaque nouvelle publication.