À propos de l'Unédic

Point de suspension(s)

« Point de suspension(s) », c’est le podcast de l’Unédic qui décrypte les transformations du monde du travail, en donnant la parole aux experts.

À travers leurs études, les experts de l’Unédic s’attachent quotidiennement à objectiver les trajectoires des demandeurs d’emploi et les réalités du chômage. Ces « suspensions » d’activité entrent en résonnance avec la période de crise sanitaire que nous vivons actuellement et qui impose le confinement et le chômage partiel à une large population de salariés.

Pour comprendre ce qui se joue dans ces parenthèses, l’Unédic tend le micro à d’autres experts : sociologues, économistes, philosophes, associatifs, afin de recueillir leur vision des transformations d’un marché du travail qui, plus que jamais, évolue en direct sous nos yeux.

Comment écouter notre podcast ?

Tous les épisodes de "Point de suspension(s)" sont disponibles sur cette page. Nous nous efforçons de les diffuser sur autant de plateformes possible. Vous pouvez donc retrouver et écouter tous nos podcasts sur iTunes/Apple Podcasts, Deezer, YouTube ou Soundcloud. Ecoutez, notez et partagez ! Bonne écoute.

Episode #10 – Bertrand Hébert, directeur général de l’Apec

« Nos publics vont être dans des questionnements forts sur leur avenir et sur leur façon de penser leur activité. »

On les dit moins menacés par la conjoncture et massivement en télétravail durant la crise sanitaire. Mais les cadres ont pourtant subi, eux aussi, le confinement et le chômage partiel. L’emploi des cadres sera-t-il épargné par la crise économique qui s’annonce. ? Comment l’Apec les accompagne dans cette période ? Quelles seront les capacités de recrutement des entreprises dans les mois à venir ? Réponses de Bertrand Hébert, directeur général de l’Apec.

À propos de l’invité

Bertrand Hebert, directeur général de l'Apec

Bertrand Hébert est directeur général de l’Apec, l’association pour l’emploi des cadres.

Le compte twitter de Bertrand Hébert 
Le site web de l’Apec 

Episode #9 - Léonie Hénaut, sociologue du travail

« Souvent l’indépendance est un choix, mais elle aussi parfois subie. »

Indépendant, freelance, autoentrepreneur… Derrière ces différents termes se cachent des milliers de travailleurs indépendants exerçant des professions diverses. Eux aussi ont subi de plein fouet l’impact de la crise sanitaire. Comment ont-ils vécu cette période de confinement ? La crise a-t-elle fait émerger de nouvelles solidarités entre eux ? Comment ont-ils été soutenus ? Pour répondre à toutes ces questions, nous avons interrogé Léonie Hénaut, sociologue du travail et chargée de recherche au CNRS.

À propos de l’invité

Léonie Hénaut est sociologue du travail et des professions. Elle est chargée de recherche au CNRS où elle étudie spécifiquement les nouvelles formes de travail qui émergent dans les organisations complexes. Elle est également chargée d'enseignement dans le Master de sociologie de SciencesPo.

Bibliographie sélective

  • Patrick Castel, Léonie Hénaut, et Emmanuelle Marchal (dir.) 2016. Faire la concurrence. Retour sur un phénomène social et économique. Paris, Presses des Mines.
  • Léonie Hénaut et Hadrien Riffaut. 2020. “Être collègues et concurrents : l’interdépendance des professionnels indépendants.”Regards croisés sur l’économie, n° 25, à paraître.

Episode #8 - Eric Heyer, économiste à l’OFCE

« On peut s’endetter, il n’y aura pas de risque de taux à court terme, mais se pose la question du moyen terme. »

Sans précédent dans sa forme et son ampleur, la crise économique qui s’annonce après la crise sanitaire pose beaucoup de questions sur la capacité de nos économies à amortir le choc et à rebondir. Dans ce contexte inédit, comment faire des prévisions conjoncturelles ? Comment aborder le tournant du déconfinement ? Est-ce que l’endettement massif des Etats représente un risque pour les économies européennes ? Eric Heyer, économiste à l’OFCE, répond à nos questions.

À propos de l’invité

Eric Heyer, économiste à l'OFCE

Éric Heyer est économiste, enseignant à Sciences-Po et membre du Haut conseil aux finances publiques. Il dirige le département analyses et prévisions de l’OFCE. Il est spécialisé dans les prévisions conjoncturelles et le marché du travail.

Bibliographie sélective

  • L’économie française 2019, La découverte, 2018
  • Heyer E., Meda D., Lokiec P. : Une autre voie est possible, Flammarion, 2018

Le compte twitter d’Eric Heyer 

Episode #7 - Christine Ehrel, professeure d’économie au CNAM

« En sortie de crise, mettre en commun des expériences qui fonctionnent dans un pays ou un autre peut être intéressant pour l’avenir. »

La pandémie du Covid19 frappe une grande partie des économies européennes, mais tous les pays n’ont adopté les mêmes stratégies de gestion de crise. Quelles politiques d’urgence ont été mises en place ? Comment la sortie du confinement est abordée en France et chez nos voisins européens ? Comment la mobilité des salariés entre les pays européens va pouvoir redémarrer ? Pour nous apporter un éclairage européen, nous avons interrogé Christine Erhel, professeure d’économie au CNAM.

À propos de l’invité

Chrstine Ehrel, professeure d'économie au Cnam
Copyright : Dircom Cnam©L.Benoit

Christine Erhel est professeure d’économie, titulaire de la chaire économie du travail et de l'emploi et Directrice du Centre d'Etudes de l'Emploi et du Travail au CNAM. Ses travaux portent notamment sur la qualité de l’emploi et du travail et sur les politiques de l’emploi et marchés du travail en Europe.

Bibliographie sélective

  • Duhautois R., Erhel C., Guergoat-Lariviere M. : State dependence and labour market transitions in the EU, Annals of Economics and Statistics, n°131, 2018
  • Askénazy P., Erhel C : Qualité de l’emploi et productivité, Opuscule Cepremap n°43, 2017

Episode #6 - Jérôme Fourquet, directeur du département opinion et stratégies d'entreprise de l’Ifop 

« Nous avons vu apparaître des lignes de failles nouvelles qui sont totalement liées au contexte nouveau qu’a créé cette pandémie. »

Fragmentation, division de nos sociétés, c’est à ce constat implacable qu’aboutit Jérôme Fourquet quand il publie en 2019, L’archipel français. Cette analyse précise, basée sur des études statistiques, offre un regard lucide sur les lignes de fracture qui séparent nos concitoyens. La crise du Covid-19 amplifie-t-elle ces divisions ou au contraire permet-elle de voir l’émergence de nouvelles solidarités ? Jérôme Fourquet nous apporte son éclairage.

À propos de l’invité

Jerome Fourquet, directeur du département opinion et stratégies d'entreprise de l’Ifop

Jérôme Fourquet est directeur du département opinion et stratégies d'entreprise de l’Ifop. Auteur de L’archipel français, prix du livre politique 2019, il observe et analyse les lignes de fractures qui constituent nos sociétés contemporaines. Il publie également de nombreuses études et analyses pour la Fondation Jean Jaurès et la Fondation pour l’innovation politique.

Bibliographie sélective

  • L’archipel français : Naissance d’une nation multiple et divisée, Seuil, 2019
  • La nouveau clivage, Editions du Cerf, 2018

Episode #5 - Patrick Artus, directeur de recherche et des études de la banque Natixis

« Le vrai taux d’endettement de la France, c’est la dette non détenue par la Banque Centrale. »

Les mesures de confinement mises en place pour freiner la pandémie de Covid-19 ont fortement ralenti l’économie française et celles de bon nombre de ses voisins européens. Pour maintenir l’emploi et éviter les faillites d’entreprises, l’Etat et l’Unédic financent massivement le dispositif d’activité partielle. Cet amortisseur social et économique sera-t-il suffisant pour contenir la crise ? La dette résultant du plan de sauvetage sera-t-elle soutenable ? Patrick Artus, chef économiste de Natixis nous répond.

À propos de l’invité

Patrick Artus, directeur des études de Natixis

Patrick Artus est économiste et directeur de recherche et des études de la banque Natixis pour qui il publie quotidiennement des « flash économie ». Membre du cercle des économistes et enseignant à l’école d’économie de Paris, il est spécialisé en économie internationale et en politique monétaire.

Bibliographie sélective

  • Et si les salariés se révoltaient ? Fayard, 2018
  • La folie des banques centrales, Fayard, 2016

Le compte twitter de Patrick Artus

Episode #4 - Didier Demazière, sociologue du travail

« Le confinement symbolique que vivent les demandeurs d’emploi, ils ont beaucoup plus de mal à l’exprimer aux autres et à le faire partager, c’est une différence centrale entre salariés et personnes aux chômage. »

Qu’ils soient en chômage partiel ou en télétravail, beaucoup de salariés vivent, en cette période de crise sanitaire, loin de leurs collègues et de leur lieu de travail. Cette distanciation sociale subie, inédite pour des millions de personnes, bouleverse la vie d’un grand nombre de nos concitoyens. Peut-on pour autant parler de désocialisation ? Est-ce que le vécu des salariés confinés est comparable au confinement des demandeurs d’emploi ? Comment réinventer de nouveaux repères de travail à distance ? C’est toutes ces questions que nous avons posées à Didier Demazière, sociologue du travail, spécialisé dans l’étude du chômage.

À propos de l’invité

Didier Demazière, sociologue du travail

Didier Demazière est sociologue du travail, spécialisé dans l’étude du chômage et des activités de recherche d’emploi. Enseignant à Sciences Po et directeur de recherche au CNRS, il a publié de nombreux ouvrages visant à explorer le fonctionnement des marchés du travail.

Bibliographie sélective

  • La socialisation professionnelle, au cœur des situations de travail, Octarès édition, 200 p., 2019
  • Être chômeur à Paris, São Paulo, Tokyo - une méthode de comparaison internationale (ouvrage collectif), Presses de Sciences Po, 352p., 2013
  • Sociologie des chômeurs, la Découverte, 128p., 2006

Episode #3 - Dominique Lhuilier, psychologue du travail

« L’activité empêchée est souvent synonyme d’une relégation spatiale et d’une rupture avec les rythmes sociaux. »

L’inactivité, au sens de suspension temporelle par défaut d’activité, suppose plusieurs formes de déconnexions. Comment cette déconnexion du travail, totale ou partielle, modifie-t-elle nos comportements ? Lorsqu’il faut gérer le temps de l’inactivité, quel est le plus difficile : gérer le temps ou l’inactivité ? En période de confinement, comment préserver les interactions sociales ? Pour répondre à ces questions, nous avons tendu notre micro à la psychologue Dominique Lhuilier.

À propos de l’invité

Dominique Lhuilier, psychologue dutravail

Dominique Lhuilier est psychologue du travail. Chercheuse au Centre de recherche sur le travail et le développement du Cnam, elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur la clinique du travail, les pathologies de l’activité empêchée (chômage, placardisation, handicap, maladies chroniques) ou de l’activité "emballée" (burn-out).

Bibliographie sélective

  • Lhuilier D., Clot Y. (coord.) Perspectives en clinique du travail, Érès 2015
  • Lhuilier D. (coord.) Qualité du travail, qualité au travail, Octares 2014
  • Clot Y., Lhuilier D. (dir.)Travail et santé, Érès 2010

Episode #2 - Dominique Méda, sociologue

« Il faut remettre le réél et les besoins sociaux au cœur de nos raisonnements »

Que nous apprend la crise sur la place du travail dans nos vies ? Sur la place du corps, sur les avantages et inconvénients du télétravail… La sociologue et philosophe Dominique Méda nous parle de tout cela, mais aussi de l’utilité sociale des métiers, de protection sociale et de la reconversion écologique de la société qu’elle appelle de ses voeux.

À propos de l’invité

Dominique Meda, sociologue

Dominique Méda, sociologue et directrice de l’institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales à l’Université Paris Dauphine.

Bibliographie sélective

  • L’économie au service de la société (les petits matins, 2019)
  • Les nouveaux travailleurs des applis (PUF, 2019)
  • Une autre voie est possible (Flammarion, 2018)
  • Faut-il attendre la croissance (La documentation française, 2016)

Le site web du laboratoire Irisso

Episode #1 - Sylvain Reymond, directeur général de Pro Bono Lab

« Associations, entreprises, pouvoirs publics : tous sont en train de voir comment innover autour d’une cause » 

Quand le travail s’arrête, la compétition cesse-t-elle aussi ? Quels mécanismes de collaboration le COVID19 permet-il de faire naître ? Certains métiers comme ceux de l’accompagnement ou certaines compétences comportementales prennent une place de toute première importance : empathie, bienveillance. Pour parler de ces valeurs, de ces nouvelles solidarités et des nouveaux modes de collaboration qui émergent, nous avons interrogé Sylvain Reymond, le directeur général de Pro Bono Lab

À propos de l’invité

Sylvain Reymond, directeur général de Pro Bono Lab, structure de l’économie sociale et solidaire, spécialiste de l'engagement par le partage de compétences.

Le compte twitter de Sylvain Reymond 
Le site web de Pro Bono Lab