Études
20 mai 2019
Par
Florine Martin
Justine Ducroz
Unédic
Amnyos
Thèmes :
Il est aujourd’hui admis que rechercher un emploi sans maîtriser les compétences de base en matière de numérique - internet, mail, traitement de texte – peut s’avérer difficile. Où en sont les demandeurs d’emploi sur ce sujet ? Quels sont les problèmes qu’ils soulèvent ? Quelles compétences les personnes en recherche d’emploi doivent-elles acquérir ou adapter face aux exigences croissantes du numérique ? Quel est l’impact sur leur recherche d’emploi et sur leurs attentes en matière d’accompagnement sur ce sujet ?

Le numérique est devenu incontournable dans le quotidien de chacun, y compris en situation de chômage. Inscription à Pôle emploi, actualisation mensuelle, déclaration de revenus, recherche d’emploi, candidatures, entretiens en visio-conférence… sont autant de démarches auxquelles les demandeurs d’emploi peuvent être couramment confrontés. Or tous ne sont pas égaux face à ces figures imposées de la modernité. Le numérique se révèle alors facteur d’exclusion et d’isolement.

Une étude qualitative, conduite en 2018 avec le cabinet Amnyos, croise les retours d’expériences de 25 demandeurs d’emplois et professionnels de l’accompagnement. Elle éclaire la nature des difficultés rencontrées de part et d’autre. L’étude met également en lumière la façon dont chacun s’attache à y faire face avec à l’horizon l’objectif de l’accès à un emploi.

Le numérique, un moyen dans la recherche d’emploi, mais pas une fin en soi

L’utilisation croissante du numérique s’avère particulièrement exigeante pour les demandeurs d’emploi. Elle l’est également pour les professionnels qui les accompagnent. Or, le numérique n’est pas identifié comme une fin en soi pour les personnes. Il est plutôt vécu comme un moyen d’accéder à l’emploi ou d’effectuer des démarches administratives qui y contribuent. Le numérique crée ainsi des besoins et des freins spécifiques qui ne sont pas toujours exprimés par les demandeurs d’emploi.

Par ailleurs, pour les demandeurs d’emplois comme pour les professionnels de l’accompagnement, le niveau d’équipement et la maîtrise des outils numériques posent question, tant ils apparaissent en retrait face à l’omniprésence du numérique.

Une fois qu’on en dispose, encore faut-il maîtriser ces équipements.

  • Le smartphone : désormais relativement répandu, il remplace de plus en plus les téléphones « classiques ». Néanmoins, les applications dédiées ne proposent pas le même éventail de possibilités que les sites Internet et les possibilités de traitement de texte sont très limitées.
     
  • L’ordinateur : un certain nombre de personnes renoncent à s’équiper d’un ordinateur, considérant que le coût est trop important. Il renvoie en outre à un niveau d’équipement et de maîtrise « supérieur », souvent assimilé à un usage plus professionnel et s’articulant avec d’autres équipements complémentaires coûteux (imprimante, scanner, clef USB, mais aussi box et abonnement Internet...).

La question plus globale des moyens interpelle beaucoup les professionnels, qui doivent de surcroît trouver le bon degré d’accompagnement, entre « faire à la place de » et « former ».

Une entrave à la recherche d’emploi

Pour les personnes les moins à l’aise avec le numérique, l’enquête souligne l’ampleur de l’entrave qu’il constitue lorsqu’il est mal appréhendé, tant sur l’efficacité de la recherche d’emploi que sur la qualité de l’accompagnement des personnes et in fine sur la qualité du droit qui leur est délivré. Plutôt que de dégager des profil-types de demandeurs d’emploi en difficultés avec le numérique dans la recherche d’emploi, l’étude s’attache à en décrire les conséquences sur leur parcours.

Les quatre stades d’appropriation du numérique dans la recherche d’emploi

L’autonomie numérique des demandeurs d’emploi est conditionnée à l’acquisition de compétences dans le domaine, qui mobilise différents types d’approches. L’étude a ainsi permis de modéliser quatre stades progressifs d’appropriation et d’usage du numérique.

Les demandeurs d’emploi face au numérique

Vers un accompagnement « sur-mesure »

L’étude conclut à la nécessité d’aborder le sujet du numérique comme une dimension incontournable de chacun des sujets attachés à la recherche d’emploi, en tenant compte de la situation de chaque personne, afin de définir le bon degré d’accompagnement et d’optimiser l’appariement entre formation et besoins.

Ne manquez pas nos publications

Recevez une alerte par email à chaque nouvelle publication.