Mes allocations : l'essentiel à savoir

Quel sera le montant de mon allocation chômage ?

À compter du 1er octobre 2021, le montant de vos allocations chômage dépend du ou des salaires que vous avez perçus au cours des 24 mois précédant la fin de votre contrat de travail (36 mois pour les allocataires de 53 ans et plus). L’amplitude des périodes travaillées et des périodes non travaillées sur cette période aura également une incidence sur le montant de votre allocation.

Votre allocation chômage est calculée à partir de vos derniers salaires

Votre salaire de référence est constitué en fonction des rémunérations perçues sur les 24 ou 36 derniers mois

À noter : en raison de la crise sanitaire, cette période a été allongée du nombre de jours compris entre le 1er mars 2020 et le 31 mai 2021 et entre le 30 octobre 2020 et le 30 juin 2021 

Plus votre salaire était élevé, plus votre allocation sera élevée. L’allocation est au minimum de 29,56 € par jour après un emploi à temps plein. Elle est au maximum de 256,96 € brut par jour.

Prise en compte des périodes de congé maternité, paternité, arrêt maladie et activité partielle dans le calcul du salaire de référence

Certaines périodes de suspension du contrat de travail (maladie, maternité, activité partielle…) ou au cours desquelles une rémunération réduite a été perçue (mi-temps thérapeutique, congé parental…) font ou peuvent faire l’objet d’une reconstitution. Cette reconstitution consiste à retenir, pour le contrat de travail concerné, un salaire moyen correspondant à ce qui aurait été versé en l’absence de ces rémunérations inhabituelles.

Comment est calculée votre allocation chômage ?

Calcul du salaire journalier de référence

Le salaire journalier de référence (SJR) est déterminé à partir :

  • du salaire de référence
  • de l'amplitude des périodes travaillées et des périodes non travaillées durant les 24 ou 36 derniers mois. On tient donc compte du nombre de jours calendaires entre le début du premier contrat et la fin du dernier contrat.

Plafonnement de la prise en compte des jours non travaillés dans la période de référence

Si le poids des périodes non travaillées est trop important sur la période, un plafonnement est mis en œuvre. Les périodes chômées d’intercontrat ne sont prises en considération que dans la limite de 75% des périodes d’emploi.

Calcul de l'allocation journalière

1) Une fois le salaire journalier de référence obtenu, Pôle emploi calcule l’allocation journalière : il utilise deux formules et retient comme montant, le résultat le plus élevé entre :

40,4% du salaire journalier de référence + 12,12€

OU

57% du salaire journalier de référence

2) Si le résultat est inférieur à 29,56 € (allocation minimale), Pôle emploi retient l’allocation minimale comme montant de l’allocation.

3) Dans tous les cas, l’allocation ne peut pas dépasser 75 % de votre salaire journalier de référence.

4) Des retenues peuvent être prélevées sur vos allocations :

  • Une participation pour financer vos points de retraite complémentaire si le montant de votre allocation est supérieur à 29,56€.
  • Des retenues au titre de la CSG et la CRDS sont effectuées lorsque le montant de l’allocation brute est supérieur ou égal à 53€, car l’allocation chômage entre dans le calcul de ces retenues sociales.

LIRE AUSSI

Les retenues sur les allocations chômage : participation au financement de la retraite complémentaire, contribution sociale généralisée (CSG), contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), cotisation de sécurité sociale (à Mayotte)

En savoir plus

5) Pôle emploi vous verse l’allocation une fois par mois : il multiplie votre allocation journalière par le nombre de jours du mois. Le montant versé varie donc selon les mois de 30 ou 31 jours et de 28 ou 29 jours en février.

 

Si vous avez perdu un emploi à temps partiel : votre allocation est calculée pour prendre en compte votre temps de travail.

Pour en savoir plus consultez la question : J’ai perdu un emploi à temps partiel, quels sont mes droits aux allocations chômage ?

Pour les licenciés économiques qui choisissent le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), le montant de l’allocation est calculé sur la base de règles particulières.

Pour en savoir plus, consultez la question : je suis licencié économique, y-a-t-il des régles d’indemnisation particulières ?

À NOTER

Depuis le 1er décembre 2021, une mesure de dégressivité de l'allocation s’applique aux allocataires concernés par un certain niveau d’allocation (85,18€ par jour) après un délai de 6 mois d’indemnisation (182 jours). Si la dernière fin de contrat a eu lieu avant le 1er décembre 2021, ou si la procédure de licenciement a été engagée avant cette date, les demandeurs d’emploi concernés par la mesure verront leur allocation baisser après un délai de 8 mois d’indemnisation (243 jours).

En savoir plus

Pour plus d'informations

Une question sur votre situation personnelle ? Les conseillers de Pôle emploi disposent des informations pour vous renseigner sur votre dossier d’indemnisation.

Votre avis nous intéresse

Cette information vous est-elle utile ?
Pourquoi cette information ne vous a pas été utile ?

LA NEWSLETTER DE L’UNÉDIC

Restez informé de l’actualité de l’Assurance chômage et des analyses de l’Unédic.