Études

Comment sont indemnisés les demandeurs d’emploi en Belgique ?

18 juin 2020
Par
Guillaume Foki
Unédic
Après avoir exploré les régimes d’assurance chômage en Grande-Bretagne et en Allemagne, cap sur la Belgique qui propose un régime d’assurance chômage obligatoire, intégré à la sécurité sociale. Financé par les cotisations des salariés et des employeurs, l’assurance chômage belge procure un revenu de remplacement dégressif dès le troisième mois d’indemnisation.

Un faible taux de chômage avec de fortes disparités régionales

Au troisième trimestre 2019, le taux de chômage belge était en dessous de la moyenne européenne, avec 5,2% contre 6,3% dans le reste du continent. Ce taux varie toutefois de manière importante en fonction des régions. Il est de seulement 3,4% en région flamande, mais de 7% en région wallonne et peut monter jusqu’à 12,6% dans la région de Bruxelles-Capitale.

Le taux de chômage des jeunes se situe dans la moyenne européenne, autour de 15%. Il en va de même pour la proportion de salariés à temps partiel, également dans la moyenne des pays européens autour de 16%.

Le chômage de longue durée est en revanche au-dessus de la moyenne européenne, avec 48,7% de demandeurs d’emploi depuis un an ou plus, contre 43,4% en moyenne dans le reste du continent.

Un niveau d’indemnisation du chômage qui varie en fonction de la situation des demandeurs d’emploi

En Belgique, l’assurance chômage est intégrée à la sécurité sociale, au même titre que la maladie, la retraite ou les prestations familiales. Ce régime de protection sociale est obligatoire et financé par les cotisations sociales des employeurs et des salariés. En 2020, le taux global de cotisation à la sécurité sociale varie entre 25% et 32% pour les employeurs, dont 1,46% est alloué à l’assurance chômage. Pour les salariés, le taux de cotisation s’élève à 13% dont 0,87% pour l’assurance chômage.

Tous les salariés sont couverts par l’assurance chômage, mais les conditions d’attribution et le montant de l’allocation versée varient en fonction de l’âge, de la situation familiale et de l’activité antérieure.

Selon l’âge du demandeur d’emploi, les conditions d’affiliation sont différentes. Pour ouvrir un droit à l’indemnisation, les demandeurs d’emploi de moins de 36 ans doivent avoir travaillé 312 jours (1 an) durant les 21 derniers mois ; ceux entre 36 et 49 ans devront justifier de 468 jours de travail (1 an et demi) durant les 33 derniers mois ; et les plus de 50 ans de 624 jours de travail (2 ans) durant les 42 derniers mois.

Le montant de l’allocation est calculé en fonction du salaire de référence du demandeur d’emploi, basé sur la rémunération brute. En début d’indemnisation, le montant de l’allocation correspond à 65% du salaire de référence. Cette allocation est ensuite dégressive à partir du 4ème mois jusqu’à devenir forfaitaire après une période comprise en 14 et 48 mois. Certains demandeurs d’emploi ne sont toutefois pas concernés par la dégressivité, c’est le cas des plus de 55 ans, des personnes en situation d’inaptitude permanente d’au moins 33% et de ceux pouvant justifier d’au moins 25 ans de passé professionnel.

Le montant de l’allocation varie aussi en fonction de la situation familiale des demandeurs d’emploi. La réglementation belge distingue trois situations :

  • les demandeurs d’emploi « cohabitant avec charge de famille » vivant avec un conjoint et/ou des enfants à charge ;
  • les demandeurs d’emploi « isolés », vivant seul sans personne à charge ;
  • les demandeurs d’emploi « cohabitant sans charge de famille », vivant avec un conjoint et/ou des enfants disposant de revenus.

Les demandeurs d’emploi qui ne remplissent pas les conditions pour percevoir l’allocation chômage peuvent, sous certaines conditions, bénéficier du revenu d’intégration sociale (RIS). Son montant est lui aussi déterminé en fonction de la situation familiale des personnes. Sa durée de versement n’est pas limitée dans le temps.

Infographie - Indemnisation du chômage en France et en Belgique

LA NEWSLETTER DE L’UNÉDIC

Restez informé de l’actualité de l’Assurance chômage et des analyses de l’Unédic.

LES ALERTES INFOS DE L’UNÉDIC

Recevez une alerte mail à chaque nouvelle information publiée par l’Unédic (actualité ou publication).