Études
23 février 2016
Par
Unédic
Comment sont financées les allocations chômage chez nos voisins européens ? Cotisations sur les salaires, recours à l’impôt, modulation des contributions destinées à l’assurance chômage… L’Unédic a comparé les modes de financement de l’indemnisation du chômage dans 15 pays européens, en faisant un détour par les États-Unis.

En Europe, l’indemnisation du chômage est financée par des cotisations sociales et par des contributions publiques

Dans 9 pays, l’indemnisation du chômage est en partie ou totalement financée par des contributions spécifiques, prélevées sur les salaires. Par ailleurs, 11 pays ont recours à des contributions publiques pour financer l’assurance chômage.

Dans certains pays, ces deux modes de financement sont associés.

La modulation des contributions d’assurance chômage existe dans 6 pays européens sur 15

Certains pays font varier le taux de contributions d’assurance chômage en fonction de différents critères :

  • Pour certains contrats courts, en France, en Italie et en Espagne
  • Selon le niveau de salaire, en Suisse
  • Selon le secteur d’activité, aux Pays-Bas et en Italie
  • Selon la masse salariale de l’entreprise, en Finlande

Le cas des Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les allocations chômage sont essentiellement financées par les employeurs. Chaque entreprise verse des cotisations qui varient selon les coûts qu’elle fait effectivement supporter à l’assurance chômage. Plusieurs méthodes permettent de calculer ce taux de cotisation ; elles changent d’un État à l’autre.

Ne manquez pas nos publications

Recevez une alerte par email à chaque nouvelle publication.