Études

Attentes en matière d’accompagnement au retour à l’emploi durable

07 octobre 2014
Par
Crédoc
Certains bénéficiaires de l’Assurance chômage alternent fréquemment des périodes d’emploi et de chômage. Cette situation touche un nombre croissant de personnes sur des périodes qui tendent à s’allonger. Quel est leur point de vue sur leur situation d’activité ? Ont-elles le souhait de retrouver un emploi durable ou cette situation correspond-elle à un choix ? Quel accompagnement recherchent-elles pour parvenir à un emploi durable ?

Pour mieux connaître les besoins et les attentes de ces personnes en termes d’accompagnement à l’emploi, le Crédoc a réalisé en septembre et octobre 2014 une étude qualitative pour le compte de l’Unédic à partir de 40 entretiens téléphoniques approfondis. Cette étude analyse le rapport des personnes interrogées à l’emploi et leurs stratégies de recherche d’emploi. Elle permet aussi de saisir leur expérience ainsi que leur vécu de l’accompagnement à l’emploi.

Deux populations ont été interrogées : des personnes en activité réduite en continu sur longue période (2 ans environ) et des personnes ayant connu une alternance forte de périodes d’emploi et de chômage (périodes d’inscription et de non inscription sur la liste de Pôle emploi).

Les demandeurs d’emploi interrogés voient toujours le CDI comme le contrat idéal

Le CDI est un idéal et reste un but pour les personnes interrogées. Toutefois leur rapport au marché du travail est d’abord marqué par la nécessité de maintenir leur employabilité et d’avoir un revenu. C’est aussi la « valeur sociale » du travail qui les anime.

Elles ne développent pas de stratégies pour équilibrer le bénéfice de l’indemnisation et le coût de la recherche d’emploi. Les règles de cumul entre allocation et salaire semblent avoir une faible incidence sur leur décision en terme de reprise ou de maintien dans l’emploi. L’allocation arrive plutôt en complément d’un revenu parfois faible, ou compense les dépenses engendrées par la reprise d’emploi.

L’accompagnement recherché : lever les freins à l’emploi durable et prendre du recul

Pour ces personnes qui sont très proches de l’emploi, l’accompagnement est vécu comme une démarche administrative, dans une temporalité qui n’est pas adaptée à leur situation. Selon elles, il y a souvent un décalage entre leur disponibilité et leurs attentes d’un côté, et le calendrier de rendez-vous et les propositions faites par Pôle emploi de l’autre.

Relativement autonomes, les personnes interrogées attendent un accompagnement à l’emploi axé sur une aide à la prise de recul, sur un diagnostic expert de leurs forces et faiblesses et sur une démarche de co-construction pour élaborer un plan d’actions destiné à lever les freins à l’emploi durable. Elles expriment un besoin de disposer d’interlocuteurs disponibles aux moments clés, susceptibles de se mobiliser à leur initiative.

Ne manquez pas nos publications

Recevez une alerte par email à chaque nouvelle publication.

Plus de publications