Mes droits en fonction de mon parcours

J’ai perdu un emploi à temps partiel, quels sont mes droits aux allocations chômage ?

Vous occupiez un emploi à temps partiel avant d’être au chômage. Votre temps de travail sera pris en compte dans le calcul de vos droits aux allocations chômage.

Pour bénéficier d’allocations chômage, vous devez remplir plusieurs conditions, notamment avoir travaillé au moins 4 mois (88 jours ou 610 heures) au cours des 24 derniers mois (36 derniers mois si vous êtes âgé d'au moins 53 ans à la date de fin de votre dernier contrat de travail).

COVID-19 : ALLONGEMENT EXCEPTIONNEL DE LA PÉRIODE DE RÉFÉRENCE AFFILIATION (PRA)

Afin de tenir compte des conséquences liées à la crise de la Covid-19, les 88 jours travaillés ou les 610 heures travaillées peuvent être recherchées sur une période allongée du nombre de jours compris entre le 1er mars et le 31 mai 2020, soit au total sur 27 (pour les moins de 53 ans) ou 39 mois (pour les plus de 53 ans).

Votre durée d’indemnisation est déterminée selon les mêmes principes que pour la perte d’un emploi à temps plein.

Quelles règles d'affiliation s'appliquent selon la date de fin de mon contrat de travail ?

Avec la réforme de l'Assurance chômage entrée en vigueur au 1er novembre 2019 et les mesures exceptionnelles prises en réponse à la crise de la Covid-19, différentes conditions d'affiliation s'appliquent en fonction de la date de fin de votre contrat de travail.

Date de fin de contrat Condition d'affiliation
Avant le 01/11/2019 4 mois de travail sur les 28 derniers mois
Entre le 01/11/2019 et le 31/07/2020 6 mois de travail sur les 24 derniers mois
Depuis le 01/08/2020 4 mois de travail sur les 24 derniers mois

En cas de temps partiel, le montant de vos allocations chômage tient compte de votre temps de travail hebdomadaire

Dans tous les cas, le montant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est calculé à partir de votre salaire journalier de référence (le SJR). Ce SJR prend en compte tous vos salaires bruts perçus au cours des 12 derniers mois, primes comprises mais hors indemnités liées à la rupture de votre contrat.

Après un temps partiel, le calcul de votre allocation suit les mêmes règles que pour un emploi à temps plein mais il tient compte de votre temps de travail particulier. Pour cela, Pôle emploi utilise un « coefficient temps partiel ».

Ce coefficient est égal à votre nombre d’heures de travail hebdomadaire, divisé par l’horaire hebdomadaire légal (35 heures) ou conventionnel appliqué dans votre ancienne entreprise. Par exemple, si vous travailliez 30 heures par semaine, et que la durée de travail dans votre entreprise est de 35 heures par semaine, le « coefficient temps partiel » sera de 30/35 = 0,86. Ce coefficient est applicable à la partie fixe comprise dans la formule de calcul de l’allocation et au montant de l’allocation journalière minimale (voir plus loin).

Le calcul votre allocation chômage, pour la perte d’un emploi à temps partiel

1) Pôle emploi calcule l’allocation journalière : il utilise deux formules et retient le résultat le plus élevé entre :

40,4% du salaire journalier de référence + (12,05€ x coefficient temps partiel)

ET

57% du salaire journalier de référence

2) Si le montant retenu est inférieur à 29,38 € x coefficient temps partiel : Pôle emploi prend ce dernier montant comme votre allocation. Le montant de 29,38 € correspond à l’allocation minimale pour un emploi perdu à temps plein.

3) Dans tous les cas, votre allocation ne peut pas dépasser 75 % de votre salaire journalier de référence.

4) Des retenues peuvent être prélevées sur vos allocations :

  • Une participation pour financer vos points de retraite complémentaire si votre allocation dépasse 29,38 € par jour.
  • Des retenues pour la CSG et la CRDS à partir de 51 € d’allocation brute, car l’allocation chômage entre dans le calcul de ces retenues sociales.

En savoir plus sur les retenues sur les allocations chômage

5) Pôle emploi vous verse l’allocation une fois par mois : il multiplie votre allocation journalière par le nombre de jours du mois. Le montant versé varie donc selon les mois de 30 ou 31 jours et de 28 ou 29 jours en février, si vous n’avez déclaré aucun événement (exemple reprise d’un emploi) affectant le paiement de vos allocations chômage.

Estimez le montant de vos allocations chômage (ARE)
sur pole-emploi.fr

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pour les personnes qui perdent un emploi à temps partiel, l’allocation représente 77% de leur ancien salaire en moyenne.

En savoir plus

 

Pour les licenciés économiques qui choisissent le Contrat de sécurisation professionnelle, le montant de l’allocation est calculé sur la base de règles particulières.

Pour plus d'informations

Une question sur votre situation personnelle ? Les conseillers de Pôle emploi disposent des informations pour vous renseigner sur votre dossier d’indemnisation.

Votre avis nous intéresse

Cette information vous est-elle utile ?
Pourquoi cette information ne vous a pas été utile ?

LA NEWSLETTER DE L’UNÉDIC

Restez informé de l’actualité de l’Assurance chômage et des analyses de l’Unédic.